COMICS #002 – Les super-héroïnes au top : Faith

10.02.2017 (28)
Hello, hello ! J’ai enfin décidé de vous parler des comics en vous proposant un dossier revenant sur les super-héroïnes depuis leurs créations à nos jours. Et après Wonder Woman, je vais vous faire découvrir l’héroïne de Faith de l’éditeur Valiant Comics. Pour essayer d’être le plus clair possible j’ai séparé la présentation en plusieurs parties: origines/création, impact sur la culture/société, représentation dans les autres médias, et enfin un petit guide de lecture VF/VO. J’espère être la plus efficace possible tout en vous apprenant quelques trucs ou en complétant vos connaissances. Si vous souhaitez avoir plus d’infos sur les lectures par rapport aux différentes timelines dans les comics, n’hésitez pas à me poser des questions en commentaires.
Merci et bonne lecture !

D’entrée de jeu on peut dire que Faith n’est pas une super-héroïne comme les autres. Même si le personnage est nettement remis en avant que depuis quelques mois avec la sortie d’une série comics à son nom, le personnage de Faith existe depuis 1992 dans l’univers des super-héros. Sous le nom de Faith se cache en réalité Faith Herbert alias Zephyr quand elle porte son costume. La première version du personnage fut créée par Jim Shooter et David Lapham. Le premier est devenu scénariste de comics pendant son adolescente, principalement comme responsable de publication, travaillant parfois comme dessinateur. C’est à l’âge précoce de 13 ans que Shooter mis en scène ces premières histoires avec l’équipe Legion of Superheroes de DC Comics, à qui il les envoya. En 1966, il reçut un appel de Mort Weisinger qui souhaitait lui acheter ses histoires. Par la suite on a pu le voir écrire des histoires sur Supergirl, Superman, mais c’est surtout chez Marvel qu’il fut le plus actif. On a pu voir son travail dans des titres comme Iron Man, Fantastic Four, Daredevil, Captain America, Ms. Marvel, ou encore Spider-Man. Après avoir tenté de racheter Marvel, c’est en 1989 que Shooter fonda Valiant Comics avec l’avocat Steven Massarsky.

Pour ceux qu633321i ne connaissent pas la maison d’édition Valiant, il faut expliquer qu’elle possède une galerie de héros plutôt conséquente sans pour autant avoir connu le succès de Marvel ou DC Comics, les deux gros géants de l’industrie. Après avoir repris quelques séries publiées par Gold Key Comics, Valiant réussi avec ce premier essai à attirer un lectorat au début des années 90. Ils vont alors proposer des créations originales comme Harbinger, X-O Manowar, et Shadowman. Pendant un laps de temps très court, Valiant réussit à atteindre la troisième place du podium des éditeurs de comics juste après Marvel et DC. Mais vers 1994, arrive la crise des comics qui secoua toute l’industrie. Les ventes sont en baisse, et Valiant va subir la crise de plein fouet. Elle sera rachetée par Acclaim Entertainment, société de jeux vidéo. Rebaptisée Acclaim Comics, les ventes n’atteindront jamais un palier suffisant pour assurer la survie de la branche comics. En 2004, les droits des comics Valiant sont officiellement mis aux enchères.

Pour en revenir au personnage de Faith, cette dernière apparaît pour la première fois dans la série Harbinger de 92, qui suit les aventures d’un groupe de jeunes misfits. Ce qui marque dès le départ avec ce personnage est son physique qui n’entre pas dans le moule de l’apparence que doit avoir une super-héroïne. Alors qu’elle se doit d’être musclée mais pas trop, fine et ayant des attributs physiques qui attirent l’œil, Faith, elle, elle possède des formes généreuses qui vont lui valoir des moqueries. Mais qui est Faith Herbert dans la vie ? Après avoir perdu ses parents dans un accident la jeune fille va trouver son épanouissement dans un univers de RPG (jeux de rôle) sur les super-héros. Des années plus tard, à présent adulte, elle découvre son talent en tant que psionique et rejoint une équipe répondant au nom de The Renegades. Elle adopte alors le nom de code de Zephyr, et va à travers ses aventures se découvrir non seulement en tant que super-héroïne mais également en tant que personne.

do all thingswith love (2)

En 2007, la société Valiant Entertainment voit le jour avec dans le lot la détention des droits des personnages des années 90. Mais ce n’est qu’en 2012 que les comics reviennent dans les priorités de l’éditeur, et c’est là que Zephyr revient dans la nouvelle série Harbinger, comme à ses origines.

En son sein, Faith va fonder la Harbinger Resistance pour combattre les préceptes du plus puissant des « psiotiques » Toyo Harada, à l’origine de la fondation Harbinger cherchant à recruter possédant des pouvoirs comme les siens. Dans cette série de 2012, Faith ne joue pas un rôle de premier lieu, mais plutôt celui de personnage secondaire. C’est finalement avec la scénariste Jody Houser (Star Wars : Rogue One, Orphan Black),  l’artiste Francis Portella (Black Panther) et la française Marguerite Sauvage (DC Comics Bombshells), en 2016, que l’héroïne va trouver une liberté jamais acquise dans son propre titre solo.

5022612-01a

Sobrement intitulée Faith, la mini-série en quatre épisodes garde les mêmes origines que celles de 1992, la jeune femme va prendre son indépendant en cherchant à s’affirmer en tant que super-héroïne, avoir une identité secrète, et même en ayant un travail durant la journée en tant que blogueuse pour un site de pop culture, et en tant que héros la nuit dans le ciel de Los Angeles où elle découvre que des jeunes possédant des dons particuliers aussi se mettent à disparaître.

Ce qui est rafraîchissant avec Faith c’est qu’elle apprend à s’accepter et à s’assumer comme elle est. Certes quelque peu timide et geek à 100% elle continue de se battre pour ses convictions et la justice. Chaque jour est un apprentissage pour elle, une découverte de soi, une journée pour encore rêver. Car oui, la jeune femme aime imaginer des scènes improbables, et voue un véritable culte à Joss Whedon. Elle est drôle, attachante, intelligente, et vous l’aurez compris rêveuse et optimiste.

« Les fans de comics ont toujours aimé voir un geek se transformer en super-héros, mais au-delà de ça, la confiance en soi et l’optimisme de Faith sont des des qualités qui font qu’elle se démarque à mon avis. C’est une femme « plus-size » qui adore la science-fiction, la fantasy, qui aime le sexe, et est 100% à l’aise avec tout ça. Elle a une idée très limpide de l’héroïne qu’elle doit être et ça ne lui fait pas peur de s’éloigner des personnes qui pourraient aller à son encontre ».Jody Houser à propos du personnage, en 2015.

Le succès parmi le lectorat et les médias fut extrêmement encourageant, pour preuve le volume regroupant les quatre numéros de la mini-série a dû être réimprimé une cinquième fois en un temps-record ! Face à ce succès, l’éditeur américain n’hésita pas une seconde à l’idée d’offrir une série régulière à la super-héroïne au costume blanc, qui fut lancée en juillet de l’année dernière et toujours en cours de parution.

La série actuelle est dirigée par la même équipe que dans la mini-série précédente, avec la sortie du numéro 5 spécial élections présidentielle américaine où plusieurs auteurs et artistes se succèdent. Depuis le numéro 7 la partie graphique est assurée en alternance par des artistes comme Meghan Hetrick (Red Thorn) sur le numéro 6, Joe Eisma (Morning Glories, Archie) depuis le numéro 7, et enfin Kate Niemczyk (Mockingbird, Invincible Iron Man). Marguerite Sauvage reste présente sur la grande majorité des numéros.

« Faith n’est plus seulement une super-héroïne. En un court laps de temps, elle est devenue un vrai phénomène de la pop culture. Enfin, le monde réalise que ce que nous à Valiant savions depuis longtemps : que dans un medium populaire par ses personnages que certains voient comme sombre et cynique, Faith représente un rayon d’espoir et d’optimisme qui résonne au-delà des simples pages imprimés. Elle est réellement un héros dans tous les sens du terme et, en son cœur, elle représente que meilleur de ce que les super-héros et comics ont à offrir au monde. »Dinesh Shamdasani, chef créatif chez Valiant.

Son impact sur la culture et société

FAITH_010_VARIANT_GONZALESOn le sait les personnages féminins ont toujours été présents dans les comics, grâce à des héroïnes comme Wonder Woman, Batwoman, Supergirl, Lois Lane ou encore Mary Jane Watson qui ont toutes apportées quelque chose à la caractérisation des personnages féminins forts. Avec des personnalités bien trempés, solides et à la fois humaines dans leurs émotions et faiblesse, elles ont ouvert la route à d’autres femmes comme elles destinés à perpétuer leur héritage : America Chavez, la musulmane Kamala Khan/Ms. Marvel, Spider-Gwen, Riri Wiliams/Iron Heart, la petite Moon Girl, et Faith intègrent parfaitement ce cercle de femmes de couleurs et/ou de confessions différentes, destinées à s’adresser à des lectorats différents mais réuni dans leur envie de trouver des part d’eux-même en ces super-héros.

« Elle représente un groupe de personnages qui n’est pas représenté très souvent dans les comics, c’est important, mais ce n’est pas le plus intéressant chez elle. Les gens veulent se voir dans les comics, mais ils ne veulent pas voir un personnage qui ne représente qu’un seul aspect d’eux – ils veulent voir une personne engagée complète comme eux. » Jody Houser.

À l’heure où les magazines ne cessent de monter des femmes aux corps irréels et parfois façonnés dans la douleur, Faith vient prouver que même si notre physique ne rentre pas dans le dikta de la mode, nous ne sommes pas différents des autres. Nous avons un cœur, une personnalité et des rêves. De par sa volonté Faith brise les barrières et se révèle au monde sans complexe, s’assumant et s’aimant. Et certes ce n’est peut-être pas facile tous les jours, et que l’on rentre dans du 36 ou du 54 nous pouvons nous identifier à elle.

Une artiste et activiste social américaine, Kiva Bay, aborde souvent sur Twitter les questions et problèmes liés à la représentation du corps humain avec des formes sont perçus dans la culture populaire. Fans des comics de longue date, elle a avoué avoir été, dans un premier temps, appréhensive quand elle entendit parler de Faith. Une peur pas si bête puisque la vision du corps humain, et surtout celui de la femme est sévèrement critiquée et catalogué par les médias s’il ne rentre pas dans une certaine catégorie qui automatiquement est soit beau soit moche, soit mince soit gros. Mais dès la lecture du premier numéro de la mini-série, les peurs de Kiva Bay s’envolèrent, tant elle avait enfin trouvé ce qu’elle recherchait dans un personnage avec ce corps.

La scénariste en charge des aventures de la jeune femme prouve que cette dernière peut être aussi douée qu’un super-héros (ou une personne) considérée comme mince par rapport à la norme dictée par la société. Et cela semble peut-être banal pour vous, mais selon une expérience de 2015 menée par le professeur Maurice Schweitzer de la Wharton Business School, beaucoup pensent le contraire. Il avait été demandé aux employés d’évaluer des photos de personnes obèses et minces. Le résultat ne laissa pas de doute : « Ce que nous avons découvert avec nos études est que l’obésité est associée à des compétences faibles. » En résumé, les gens voient les personnes obèses comme moins compétente même si cela n’est pas le cas.

« Je me rappel de l’époque où, à 7 ans, j’étais excitée à la lecture d’un livre avec un protagoniste qui était exactement comme moi : cheveux bruns, des lunettes, petite pour mon âge, aimant écrire. Et de penser qu’il y a des femmes de tous les âges qui n’ont jamais eu cette expérience, c’est difficile pour moi de l’accepter. » Jody Houser.

Faith dans les médias

Même si les héros de Valiant ne sont apparus dans aucun autre média, cela va changer dans quelques années, puisqu’un partenariat entre l’éditeur et les studios Sony Pictures a été conclu pour adapter une série de comics en films. Les personnages de Harbinger et Shadowman feront bientôt leur arrivée sur grand écran, et il est possible que Faith soit de la partie.

En 2016, Faith a été nominée plusieurs fois dans des listes regroupant les meilleurs comics de l’année par des sites comme Nerdist, Vox, Uproxx, Vulture, mais aussi par l’éditeur Barnes & Nobles et Amazon.

Conseil de lectures

En France, les droits de publications des comics Valiant sont détenus par Bliss Comics. Pour le moment seul la mini-série de 2015 a été traduite en français. La nouvelle série paraîtra dans un tome 2 en août prochain. En attendant, je vous invite à lire la critique du premier tome fait par un de mes collègues chez MDCU Comics, pour ainsi vous faire une idée. À lire ici.

41WnBh6JfpLFaith tome 1 : À la conquête d’Hollywood disponible pour 10 €. Achetez sur Amazon
Publicités

3 réflexions sur “COMICS #002 – Les super-héroïnes au top : Faith

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous #010 – Lire en bulles

  2. Pingback: Bilan d’Avril 2017 – Lire en bulles

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous #011 – Lire en bulles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s