Critique manga #321 – Les deux lions, Nights Before Night

titre manga (8)

Souvent critiqués, et/ou appréciés, les récits complets en un tome, dit one-shot, sont un défi que de nombreux mangakas décident de relever de manière volontaire, ou non. Les éditions Boy’s Love en regorgent, et pour le coup Les deux lions et Nights Before Night se sont retrouvés dans le camp des très bons one-shot.

blidp

Merci à Valérie pour la confiance et ces lectures


Deux lions (les) - Manga série - Manga newsDisponible aux éditions BOY’S LOVE dans la collection HANA COLLECTION ou sur Amazon au prix de 7.95€

Nagisa FURUYA est une mangaka active depuis 2005 qui publié énormément d’oeuvres doujinshi shônen-ai autour du manga Gintama (Editions Kana). Mais ce n’est qu’en 2014 qu’elle entre dans le milieu professionnel du manga avec Number Call, suivi par Hoshi Dake ga Shitteru, Kimi wa Natsu no Naka ou plus récemment S to N. Les deux lions (Futari no Lion) a été pré-publié en 2017 dans le magazine Rutile de l’éditeur Gentosha Comics (Our Dining Table, Acid Town, Yarichin Bitch Club). Nous suivons Junpei, un jeune homme qui se lance dans la vie universitaire sans grande difficulté puisque sa nature sociable lui permet de sympathiser facilement. Mais quand il retombe sur un ancien de son lycée, les choses vont vites déchanter. Leo est un jeune homme plutôt renfermé et peu bavard, créant un gouffre dans sa vie sociale avec les autres. En entamant sa nouvelle vie d’étudiant, il pensait pouvoir se trouver et oublier les rumeurs à son sujet. Est-ce que ses retrouvailles avec Junpei vont venir ternir l’avenir radieux qu’il espérait tant ? Le récit est assez basique puisque même si le passé ne semble pas avoir sa place dans la vie de Leo, il arrive tout de même à créer un lien d’amitié avec Junpei. La mangaka propose une histoire avec une relation amicale bien construite et qui prend son temps pour évoluer en plus. Le rythme est bon, et plutôt calme. Toutefois, cela serait regrettable de penser que la lecture est morne, car ce n’est pas le cas. Le lecteur s’attache à ces deux garçons qui se cherchent, se découvrent et qui vont nous enchanter. L’amour entre eux vient tout naturellement, prêtant à sourire puisque chacun va panser ses plaies et s’engager dans un chemin plus sain. Des personnages secondaires gravitent dans le quotidien de Junpei et Leo, de manière simple et efficace, forgeant ainsi le réalisme du récit.

1

© 2017 Furuya Nagisa, Gentosha

Il est énormément question d’acceptation de soi, de pardon et aussi de tolérance. Leo n’a pas été épargné par son quotidien et on comprend aisément la souffrance qu’il a vécu. La personnalité de Junpei va jouer sur l’épanouissement de ce garçon, créant une ambiance positive. La fin se tient très bien, et on est content de la lecture. Le dessin est maîtrisé avec un trait plein de tendresse mais affirmé dans le design des personnages. Concernant les scènes de sexe, il n’y en a tout simplement pas. Nous voyons des bisous échangés, mais cela reste très doux. La narration est fluide aussi bien dans sa construction visuelle que dans son écriture. En conclusion, Les Deux lions s’avère être un one-shot plaisant, plein d’amour, brossant le portrait de deux garçons qui vont apprendre à se connaître, et à compter l’un sur l’autre pour avancer dans la vie. En tout cas ce premier titre traduit en français donne réellement envie de découvrir d’autres récits de Nagisa FURUYA. Une très belle lecture dont le traitement des héros et l’ambiance nous contentent amplement. À découvrir.

 

Disponible aux éditions BOY’S LOVE dans la collection HANA COLLECTION ou sur Amazon au prix de 7,99€

Nights Before Night est un one-shot écrit et dessiné par Natsume KAZKI, connue en France pour les récits complets MODS et I Hate, également disponibles aux éditions Boy’s Love. Au Japon, Nights Before Night a été prépublié dans le Cab Magazine de l’éditeur Tokyo Mangasha en 2018. L’histoire est celle de Yaru, un ancien Yakuza, qui depuis la mort de son ancien amant, Shigure, il y a une dizaine d’années, ne trouve plus le sommeil. Mais voilà qu’un jour sa vie va prendre une tournure délicate avec l’arrivée d’un jeune Yakuza, Yukitaka, qu’on lui demande d’héberger. Impulsif et fils du patron du clan Ichijo, le jeune homme est également le frère cadet de Shigure ! Bouleversé, Haru va devoir composer avec cet homme qui le ramène à son passé douloureux. Ce one-shot est une histoire parallèle à celle de MODS, mais peut être lue de manière indépendante. Au fur et à mesure de la lecture, les deux personnages se révèlent attachants malgré des traits de personnalité différents, dont ceux de Yukitaka qui pourraient agacer si ce n’était pas écrit par Natsume KAZKI. En effet, la mangaka offre ici un récit où le deuil, la violence et le regret se mélangent pour créer quelque chose de fort en émotions.

2

© 2018 Natsume Kazki, Tokyo Mangasha

L’histoire ne tombe jamais dans le mélodrame puisque l’on est confronté à toute la complexité du deuil d’Haru. Cet homme en apparence solide cache une blessure qu’il n’a jamais réussi à cicatriser tant la perte de son amour l’a dévasté. L’histoire trouve un juste milieu entre l’action, la romance et les non-dits de chacun. La lecture est plaisante du début à la fin. À souligner que la romance entre les deux n’est pas précipitée ce qui donne un plus au récit. L’univers des Yakuza et surtout celui de la nuit offre une bonne ambiance au récit. On est un peu dans de la mélancolie bien soignée. Le trait de Natsume KAZKI est efficace, notamment dans le design des personnages. On est sur un trait fin et assuré. Le décor est également bien traité et présent, créant un récit visuellement riche. En conclusion, une lecture plaisante avec deux héros bien écrits, notamment Haru qui donne une vraie dimension au manga grâce à sa quête de pardon et de rédemption.15 sur 20

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s