Critique comics #054 – Teen Titans : Raven

titre comics (2)

Adolescents, adultes, nous sommes tous un jour confronté à des moments de doutes concernant ce qui nous entourent et nous-même. Dans Teen Titans : Raven nous apprenons à connaître une jeune fille esseulée que la vie n’a pas épargnée. Raven, enfant des années 80 des comics, n’a de cesse d’être en accord avec les années qui s’écoulent. 

 

Disponible aux éditions URBAN COMICS dans la collection Urban Link ou sur Amazon au prix de 14.50€  | LIRE UN EXTRAIT ICI

Merci à Anne-Catherine de chez Dargaud Suisse


Le mois dernier, Urban Comics lançait son nouveau label sobrement intitulé Urban Link. L’objectif de ce nouvel imprint est de proposer des romans graphiques/comics pour les adolescents et jeunes adultes, mais pas seulement. En effet, la cible est peut-être cette dernière, mais les comics proposés jusqu’à présent peuvent très bien être lus par un adulte, peu importe son âge. Après avoir découvert la lignée éditoriale avec Catwoman : Under the Moon. Comme vous pouvez le lire dans mon avis en cliquant ici, ce one-shot visait à raconter l’adolescence de Selina Kyle, celle qui au même titre que Batman existe depuis près de 80 ans. À présent c’est au tour de Raven aka Rachel Roth de se voir raconter son adolescence. Chez DC Comics, Raven est apparu en 1980 dans DC Comics Presents #26, et est la création originale de Marv Wolfman et George Perez. À cette époque elle intègre les Teen Titans de la même équipe créative, actuellement publié chez Urban Comics avec trois volumes en cours [mon avis ici]. Sans trop en dire pour ne pas spoiler ses origines aux nouveaux lecteurs, Raven est une jeune fille qui possède aussi bien du bon que du mauvais en elle.

Urban Link : nouvelle collection de romans graphiques – A livre ouvert

DÉJÀ DISPONIBLE EN LIBRAIRIE !

 

Pour nous raconter une nouvelle version de ses origines, DC a confié l’écriture à Kami Garcia, autrice de romans à succès tels que sa co-création de la saga Sublimes Créatures avec Margaret Stohl, traduit en 28 langues pour une publication dans 39 pays. Il a été adapté au cinéma en 2013 sous la réalisation de Richard LaGravenese. Ici, l’histoire commence par un accident de voiture qui va tuer la mère adoptive de Raven et laisser cette dernière amnésique. Recueillie par sa tante, elle va tenter de retrouver une vie normal en intégrant un nouveau lycée, et pourquoi pas retrouver la mémoire. Mais dès le premier jour quelque chose ne tourne pas rond. Des choses étranges se passent autour d’elle sans qu’elle ne l’explique. Serait-elle à l’origine de ces événements ? Que cache-t-elle en son âme ?

La narration est assez rapide sans pour autant être précipitée et mal écrite. C’est tout le contraire. Kami Garcia arrive très vite à saisir la nature de Raven en tant que jeune fille perdue qui se cherche un chez soi et surtout un avenir. Le personnage évolue de manière cohérente à la personnalité qu’on lui connait dans les comics, ou même dans la série télé Titans de DC Universe. Dans cette histoire il n’est pas question d’offrir un récit qui sort des sentiers battus mais plutôt une porte d’accès sympa aux comics où le personnage est déjà présent depuis des années. Et même si l’effet de surprise n’est pas vraiment là, il est facile de se laisser porter par la narration rythmée choisie par l’autrice. Les thèmes abordés sont propres à ceux de l’adolescence : la recherche de soi, le changement physique et psychologique qui s’opèrent à cet âge, la famille, ses origines, etc. On peut aussi y voir une certaine manière d’expliquer aux enfants/adolescents que malgré les erreurs ou la nature de leurs parents, nous sommes les seuls maîtres de notre destin.  »Je suis le maître de mon destin. Je suis le capitaine de mon âme », a écrit autrefois William Ernest Henley. Teen Titans : Raven repose sur cette citation du début à la fin.

Autour de Raven le lecteur fera la connaissance de personnages aussi attachants qu’elle. L’adolescente et sœur de cœur Max, le beau Tommy, et aussi Slade Wilson que le féru de comics connaît bien puisqu’il est le nemesis des Teen Titans, alias Deathstroke. La différence est aussi au centre du récit puisque chacun essaye d’échapper à cela, et souhaite simplement être comme les autres. Quel que soit l’âge du lecteur, il est toujours bon de rappeler que nous sommes tous unique avec nos qualités et nos défauts. Nos bagages émotionnels qu’ils soient lourds ou non, contribuent aussi à qui nous sommes mais que l’on peut toujours se reconstruire après un drame.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si l’ensemble fonctionne aussi bien, c’est également grâce au dessin de Gabriel Picolo, un artiste brésilien qui a fait ses armes au studio de jeu vidéo Blizzard, mais aussi chez les éditeurs Boom! Studios et HarperCollins. D’ailleurs je vous conseille de jeter un œil à son DeviantArt qui fourmille de petites merveilles pour les fans des Teen Titans, par exemple. Le trait est plutôt doux, avec un style arrondi et fin. L’ambiance se veut assez poétique, notamment dans la mise en scène des pouvoirs de Raven. Les fans du genre  »gothique » apprécieront aussi bien par le look de l’adolescente que par l’énergie que dégagent les planches. Le travail de David Calderon à la couleur est vraiment très complémentaire du style de Picolo. En effet, il y en a très peu. Nous avons principalement du violet ici et là – par exemple les cheveux de Raven – et aussi du noir et quelques nuances de bleu. On peut aussi noter certains objets/personnages qui ressortent du lot de temps à autre avec une application plus diverse et complète de la couleur. L’objet en lui-même est de qualité. Le papier est glacé, l’impression est bonne, la traduction est respectueuse de la VO, et la souplesse et la taille du livre permettent de l’emporter où l’on veut.

En conclusion, Teen Titans : Raven est une porte d’entrée très accessible au lecteur qui souhaite commencer les comics ou simplement découvrir le personnage. Le fan de comics y trouvera aussi son compte puisque la personnalité de Raven est respectée. Une lecture divertissante peut importe votre âge qui, clairement, donne envie d’en lire plus aussitôt la dernière page lue.15 sur 20infos comics (2)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s